Comment expliquer le grand boom des médecines parallèles ?

Pour se soigner et atteindre plus facilement la guérison, le patient doit avoir confiance à son médecin traitant. De plus, une multitude de choix existe actuellement à part la médecine dite conventionnelle fondée sur les faits. Ce sont les médecines parallèles.

Les médecines parallèles

Les médecines parallèles regroupent l’ensemble des pratiques thérapeutiques dont l’efficacité n’est pas démontrée comme étant mieux que le placebo. Elles sont plutôt considérées comme de la thérapie complémentaire, car leur validité n’est pas reconnue par la profession. Toutefois, elles ont un effet bénéfique pour le patient, ne serait-ce qu’en apportant du réconfort pour les malades. Il y a la médecine traditionnelle comme la phytothérapie, l’acupuncture ou la médecine ayurvédique développée à partir des traditions anciennes. Il y a les nouvelles générations comme l’ostéopathie, l’homéopathie, la naturopathie ou l’oligothérapie qui sont apparues au XIXe siècle. Il y a enfin les médecines holistiques qui prennent soin de l’individu global en tenant en compte son histoire et sa mode de vie.

Les raisons du développement des médecines parallèles

Les thérapeutes qui pratiquent les médecines parallèles sont réputés meilleurs que les médecins conventionnels. En outre, en supposant que le corps et l’esprit sont étroitement liés, prendre soin de ces deux aspects parait plus efficace. Les méthodes qu’ils pratiquent travaillent en douceur tous les maux du corps humain, et étant non chimiques, il n’y a pas d’effets secondaires. Ils exploitent les produits naturels en mettant l’accent sur les vertus des produits, et l’engouement reste fort malgré les controverses. En effet, étant un produit naturel, même s’il ne guérit forcément pas, il ne peut être néfaste pour la santé. Finalement, les médecines parallèles sont très efficaces pour prévenir les maladies et promouvoir le bien-être.

Comment les médecines parallèles attirent-elles les patients ?

La phytothérapie propose des traitements à base de plantes, avec des recettes déjà prouvées surtout pour combattre le stress, la migraine et l’insomnie. L’acupuncture stimule les points du corps à l’aide d’aiguilles pour combattre les effets secondaires des traitements chimiques. Pour l’homéopathie, le corps peut générer un processus naturel de guérison et les plantes activent ce processus. Il en est de même pour la naturopathie où les médecines parallèles renforcent les fonctions organiques normales pour stimuler l’auto guérison. Cela inclut également différentes pratiques de gym qui libèrent les énergies pour mieux vivre, telles que le yoga ou le taï-chi. La sophrologie modifie la conscience humaine pour se relaxer et promouvoir le développement personnel et améliorer la qualité de vie.

Quels sont les avantages de l’e-learning ?
Formation de data scientist en blended learning : une approche innovante pour un métier d’avenir