Le rôle des diététiciens dans les hôpitaux et établissements de santé

En établissement de santé, le diététicien d’hôpital joue un rôle dans l’aménagement de la nutrition pour la restauration collective en général, et intervient dans la diététique médicalisée. Sur ces divers aspects, il peut avoir un rôle de formateur et d’éducateur auprès des malades ou des agents de santé. Découvrez en détail le rôle du nutritionniste dans les hôpitaux et établissements de santé.

Soins médicaux

Le traitement diététique d’une alimentation post-opératoire ou d’une pathologie diagnostiquée par un médecin repose sur le diététicien-nutritionniste. Le médecin lui fournit les informations médicales (éventuels médicaments consommés, évolution clinique, résultats d’analyses…). Avec ces renseignements, le diététicien d’hôpital est à même de construire une nutrition adaptée. Pour une efficacité optimale, il rencontre le patient et voit avec lui en quoi va améliorer sa nutrition. C’est autant l’occasion d’examiner si possible les goûts du malade, avant de valider définitivement le régime alimentaire. Avec l’équipe, il s’assure de l’adaptation du régime au patient et concourt à le rendre efficient. Avec le médecin, il s’entretient fréquemment du suivi et du changement éventuel des régimes thérapeutiques. Ainsi, il faut soit adapter les régimes standard en les articulant, soit établir des régimes définis sollicitant une préparation particulière. Après la sortie du patient, le suivi fait partie du traitement. Ainsi, le nutritionniste assure également des consultations individuelles à des patients non hospitalisés.

Restauration générale

Le diététicien d’hôpital intervient tout au long de la chaîne nutritive, depuis l’achat de la nourriture jusqu’à l’appréciation des mets, en passant par la réalisation des menus. Travaillant avec le cuisinier et le médecin, il détermine de nombreuses catégories de menus : menus standard pour les patients qui suivent un régime particulier (hypocalorique, régime sans sel…), menus ordinaires destinés à ceux dont le traitement ne requiert aucune précaution alimentaire particulière. Pour les menus standard, il précise, pour chaque ration, les quantités de divers types de nourritures, leur répartition journalière, les nourritures à bannir, les modes de coction, leur présentation (mixé, haché…). Il s’occupe aussi des menus de l’équipe soignante. Le diététicien assure la gestion des stocks de denrées ordinaires essentielles, des produits diététiques et du matériel essentiel.

Missions d’éducation nutritive, de prévention et de formation

Les opérations d’éducation nutritive et de prévention forment une part importante du rôle du diététicien d’hôpital. Elles sont destinées aux personnes hospitalisées, au personnel extérieur ainsi qu’au personnel de l’établissement de santé. Elles peuvent se dérouler en groupe ou en entretien individuel. Pour le malade, l’objectif est de donner une rééducation relative à sa manière de se nourrir selon sa pathologie, mais il peut y avoir des apports de prévention sur la nourriture auprès des sportifs ou des femmes enceintes, par exemple. Le diététiste en établissement de santé peut également animer des programmes d’éducation nutritive (en prévention, hygiène, sécurité et alimentation) auprès des cuisiniers de l’établissement et des agents de santé. Auprès des responsables de cuisine, le nutritionniste intervient pour les renseigner sur les procédés distinctifs à certaines prescriptions et sur les préparations particulières.

Créer son activité d’infirmière libérale : comment ?
Devenir secrétaire médicale : quelle formation envisager ?